Odournet a participé à la 2ème réunion des utilisateurs de Micro-chambres

Luciano Vera - Odournet
Luciano Vera – Odournet

Le 21 février dernier, Odournet, représenté par Luciano Vera, responsable du pôle Evaluation moléculaire des odeurs, a participé à la 2ème réunion des utilisateurs de Micro-chambres organisée par la société Markes International dans ses bureaux à Neu-Isenburg, à Francfort.

Cette rencontre a réuni plus de 30 participants de différents pays européens (Allemagne, Pays-Bas, France, Suisse, Pologne et Espagne) qui ont assisté à des présentations d’experts reconnus de l’industrie sur des cas d’études intéressants d’utilisation de micro-chambres ou d’extracteurs pour l’échantillonnage des COV. La micro-chambre / extracteur thermique (μ-CTE ™) est une unité compacte avec jusqu’à six petites chambres cylindriques qui permettent l’échantillonnage des produits chimiques libérés des produits ou des matériaux. Les composés organiques volatiles et semi-volatiles libérés (COV et SVOC) sont collectés dans des tubes de sorbant pour une analyse ultérieure. L’événement a également été un rassemblement d’utilisateurs qui ont discuté des méthodologies, des validations et des certifications.

Lors de cet événement, Luciano a partagé avec les participants une étude réalisée par notre centre moléculaire intitulée « Détection sensorielle et chimique des odeurs émises par les matériaux polymères utilisés dans les véhicules intérieurs basés sur la norme VDA270 et la GC-Sniffing ». Cette étude a démontré la capacité de la technique GC-Sniffing à déterminer les odeurs individuelles qui pourraient avoir une influence négative sur la qualité sensorielle du polypropylène granulé utilisé comme matière première pour la fabrication de pièces intérieures dans l’industrie automobile. La GC-Sniffing (ou GC-Olfaction), est une technique utilisée par le laboratoire Odournet qui combine l’information chimique habituellement acquise par la chromatographie en phase gazeuse, avec l’information sensorielle fournie par le système sensoriel humain. Ainsi, cette étude a permis d’identifier une présence importante de deux composés odorants liés à des notes désagréables dans les matériaux polymères identifiées lors d’un test VDA 270 effectué précédemment.

Dans le cadre de cette étude, Odournet a voulu démontrer la grande capacité de notre centre moléculaire à effectuer des études nécessitant un haut niveau connaissance et une expertise plus poussée dans des cas complexes liés à la détection des odeurs.